CD89 acts as an innate bacterial receptor mediating host protection to sepsis

Responsabilité scientifique :

  • MKADDEM Sanae Ben 1,
  • ANNANE Djillali 2,

Partenariat :

1. INSERM_U1149

2. INSERM UMR 1173

Financement :

  • PSM
  • Congélateur ‘-80°C’
  • Incubateur/agitateur
  • Congélateur ‘-80°C’

Descriptif :

Les maladies infectieuses bactériennes présentent toujours une morbi-mortalité importantes.

Développer de nouveaux traitement anti-infectieux et donc un enjeu de santé public. A cette fin, nous essayons de mieux comprendre les interactions entre les bactéries et les cellules du système immunitaires. Nous avons montré que certaines bactéries se fixent directement sur un récepteur aux anticorps de classe A, nommé CD89, en absence de ces anticorps. En utilisant des souris transgéniques pour le récepteur humain CD89, nous avons montré son rôle protecteur dans un modèle d’infection par péritonite et dans un modèle de pneumopathie. Cette protection était due à une augmentation de la destruction des bactéries par les cellules sanguines exprimant le CD89.

Nos recherches montrent donc une nouvelle fonction du récepteur CD89, qui apparait comme un élément de la réponse immune non spécifique aux bactéries. Ces découvertes ouvrent la porte au développement de nouveaux traitements anti-infectieux favorisant la réponse cellulaire du récepteur CD89.