SAVE THE DATE : 26-27 Septembre 2024


La grippe est une anthropozoonose touchant les hommes mais également les oiseaux. Le poids de cette infection est important quelle que soit l’espèce considérée. Chez l’Homme environ un milliard de cas de grippe saisonnière sont enregistrés chaque année, dont 3 à 5 millions de cas sévères. Chaque année, la maladie entraîne de 290 000 à 650 000 décès liés à des troubles respiratoires. En 2022, 67 pays sur les cinq continents ont signalé des épidémies dues à des virus H5N1 hautement pathogènes chez les volailles et les oiseaux sauvages, et plus de 131 millions de volailles domestiques sont mortes ou ont été abattues dans les élevages et les villages touchés.

Les virus de la grippe aviaire se propagent normalement parmi les oiseaux, mais le nombre croissant de cas de grippe aviaire H5N1 détectés chez les mammifères, qui peuvent servir de « creuset » facilitant le réassortiment des gènes des virus grippaux font craindre que le virus ne s’adapte de façon à infecter plus facilement les humains.

Si la mise au point de vaccins antigrippe chez l’Homme est ancienne, celle-ci est confrontée au potentiel élevé de mutations du virus nécessitant une adaptation régulière du virus. Un vaccin couvrant toutes les souches virales reste un objectif majeur de la recherche vaccinale. La mise au point récente d’un vaccin contre la grippe aviaire va changer la prise en charge de cette infection chez les animaux.

L’objectif de ce webinaire est dès lors de donner un aperçu des transferts possibles de pathogènes entre l’Homme et les oiseaux, de présenter les nouveaux vaccins contre la grippe aviaire et les avancées dans la mise au point de nouveaux vaccins contre la grippe humaine enfin de discuter comme penser la vaccination dans une perspective One Health.

Rôle de l’avifaune dans le portage et la transmission d’agents infectieux à
potentiel zoonotique par le Dr Gaelle Gonzalez– UMR Virologie ANSES Maisons-Alfort

Des oiseaux et des hommes, les agents pathogènes partagés :l’influenza
aviaire par le Dr Grasland Béatrice – Unité virologie, immunologie, parasitologie aviaires et cunicoles/ Anses Laboratoire de Ploufragan-Plouzané-Niort

Les vaccins contre l’influenza aviaire par le Pr Jean-Luc Guerin– UMR Interactions Hôtes-Agents Pathogènes (IHAP), École Nationale Vétérinaire de Toulouse & INRAE:

Vaccination anti grippale chez l’homme: Quels vaccins demain ? par le Dr Vanessa Escuret – Centre International de Recherche en Infectiologie, Équipe Virpath, Université Claude Bernard Lyon 1, Hospices Civils de Lyon, CNR Virus des Infections Respiratoires

Table ronde : Penser la vaccination dans une approche One Health Modération : Dr Sabine Riffault – UMR Virologie et Immunologie Moléculaires (VIM), INRAE, Jouy-en-Josas


Vendredi 09 février 2024 09h-12h

Lien: Lien zoom de la conférence

SÉMINAIRE ONE HEALTH :

Des oiseaux et des hommes, les agents pathogènes partagés. 

Dr Gaëlle Gonzalez – UMR Virologie ANSES Maisons-Alfort 

Dr Béatrice Grasland – Unité virologie, immunologie, parasitologie aviaires et cunicoles / Anses Laboratoire de Ploufragan-Plouzané-Niort

VACCINS ANTI GRIPPAUX : 

Les vaccins contre l’influenza aviaire 

Pr Jean-Luc Guerin – UMR Interactions Hôtes-Agents Pathogènes (IHAP), École Nationale Vétérinaire de Toulouse & INRAE 

Vaccination anti grippale chez l’homme: Quels vaccins demain et pour qui? 

Dr Vanessa Escuret – Centre International de Recherche en Infectiologie, Équipe Virpath, Université́ Claude Bernard Lyon 1, Hospices Civils de Lyon, CNR Virus des Infections Respiratoires 

Table ronde : Penser la vaccination dans une approche One Health

Modération Dr Sabine Riffault – UMR Virologie et Immunologie Moléculaires (VIM), INRAE, Jouy-en-Josas 

Lien:

https://u-pec-fr.zoom.us/j/6697676429?pwd=QW80dGN0NnMzbHFKUUg5TnMzS2FmUT09


Les santés humaine, animale et environnementale sont interconnectées dans un monde changeant à vitesse et intensité accrues. Ce symposium rassemble des scientifiques internationaux de différents champs disciplinaires afin de partager les démarches théoriques et expérimentales mises en place mais aussi les acquis récents et connaissances dans le contexte du mot d’ordre épistémique « One Health ». Le fort soutien du DIM1HEALTH à ces recherches par les financements régionaux Île-de-France est valorisé. 

Le symposium couvre des domaines de recherche variés, en partant des avancées majeures en infectiologie et en tenant compte des ruptures technologiques et des contraintes environnementales. Il met l’accent sur les travaux du GIEC* annonçant l’ampleur du changement climatique en action, la dynamique des modifications environnementales liées à̀ l’activité́ humaine (Anthropocène voire « Domesticocène »**), et les conséquences de ces bouleversements sur les microbiotes et la biomasse dominante sur notre Terre. L’impact sur les maladies infectieuses sera discuté comme un signe voire un symptôme d’un dérèglement global en marche. On se propose notamment de revenir sur la genèse de « One Health » : comment la question est-elle cadrée et par quels acteurs ? Le symposium illustre la dimension socio-économique des changements globaux sur les maladies infectieuses, dimension fondamentale pour souligner les contraintes et différencier les causes profondes des signes visibles qui affectent notre monde. En conséquence, il aborde les méthodes et outils qui permettent de rendre opérationnel le One Health, en plaidant pour une vision moins asymétrique des types de savoirs (scientifiques, locaux, non-humains) et plus contextualisée des recommandations de santé globale.

Le symposium se termine par une table ronde sur les actions à promouvoir : (i) une appréhension pertinente des risques d’émergence et réémergence d’agents infectieux, (ii) une meilleure prévention et maitrise des épidémies. 

Programme et Résumé du SYMPOSIUM des DIM1HEALTH 2022

0 – Prologue séminaire :

1 – Séance Introduction

2 – Séance Inaugurale

3 – Séance Chaires Excellence



Les porteurs de projets sont listés ci-dessous mais ne sont pas forcément acteurs des films.

Les films illustrent en quelques minutes les objectifs, les succès, les impacts de la recherche développée. Ils illustrent aussi la diversité des sujets soutenus par les DIM1HEALTH en infectiologie.

4 projets Collaboratifs:

Anticiper les émergences : Épidémiologie spatiale et moléculaire de la Mélioïdose dans les DOM-TOM (Doctorante). En association avec Anses, Institut Pasteur de Guadeloupe, Institut de recherche biomédicale des armées.
Financement 2020.

Emma ROCHELLE-NEWALL (IRD): 

Anticiper les émergences : Épidémiologie spatiale et moléculaire de la Mélioïdose dans les DOM-TOM (Doctorante). En association avec Anses, Institut Pasteur de Guadeloupe, Institut de recherche biomédicale des armées. Financement 2020.

Mégane Gasque, contrat doctoral (années 2021-2024)

La mélioïdose est une infection opportuniste, de traitement difficile, à forte mortalité, infectant l’homme et l’animal. Très prévalente en Asie et en Australie, des cas locaux sont rapportés sur d’autres continents, y compris dans les territoires français d’Outre-mer. L’agent pathogène est une bactérie présente dans les sols qui étend son territoire au gré des épisodes de pluie intense. L’accentuation de ces phénomènes météorologiques extrêmes et l’augmentation des sujets sensibles contribuent à l’expansion géographique de la maladie. Le projet proposé vise à (i) optimiser les outils de détection et d’isolement, (ii) collecter des données en Outre-mer par une étude rétrospective des cas humains, suivie d’études cibles chez l’animal et dans l’environnement, (iii) évaluer la pertinence d’une surveillance sérologique des animaux pour l’identification de zones à risque pour l’homme et (iv) étudier la diversité des souches.


How flaviviruses hijack the cell: dangerous liaisons between viral proteins and cellular antiviral defenses (post doctorante). En association avec Institut Pasteur Paris.
Financement 2019.

Jennifer RICHARDSON (INRAE/EnvA): 

Marion Sourisseau, contrat post-doctoral (années 2020-2021)

Les flavivirus sont transmis par les moustiques ou les tiques et sont responsables de maladies graves chez l’homme telles que l’encéphalite à tique, la dengue ou la fièvre jaune. Aucun traitement antiviral n’est actuellement disponible pour ces virus, et pour en développer, il est essentiel d’identifier, à l’échelle moléculaire, leurs talons d’achille. Notre étude s’inscrit dans cet objectif. Afin de pouvoir se multiplier dans une cellule, les flavivirus doivent neutraliser les défenses anti-virales de cette cellule. Nous venons de découvrir, en utilisant une méthode de criblage à haut débit que le flavivirus responsable de l’encéphalite à tiques interagit avec une protéine cellulaire énigmatique, à laquelle une fonction anti-virale vient d’être attribuée. Nous voulons comprendre la signification de cette interaction pour l’infection virale, afin d’évaluer son potentiel en tant que cible thérapeutique.


Anti-infectious and trans-species neuroendocrine effects of fish antimicrobial neuropeptides in rainbow trout, European eel using an in vitro genome editing platform. (post doctorante). En association avec MNHN.
Financement 2018.

Bertrand Collet (INRAE):

Catherine Collins, contrat post-doctoral (années 2019-2020)

Les problèmes de santé et d’impact sur l’environnement (utilisation intensive des antibiotiques et conséquences sur la santé de la faune sauvage et la santé humaine) sont critiques pour l’aquaculture et son développement. Ce projet collaboratif entre l’INRA (Jouy-en-Josas) et le Museum (Paris) vise à étudier la fonction antimicrobienne de neuropeptides de poissons, qui ont le potentiel de remplacer, à terme, certains antibiotiques dans les élevages. Les peptides étudiés appartiennent à deux espèces, la truite arc-en-ciel, principal poisson d’élevage en France, et l’anguille européenne, espèce emblématique dont les stocks sont actuellement en danger. L’INRA et le Muséum sont spécialistes de ces deux espèces. Les familles de gènes codant pour les neuropeptides seront caractérisées dans les génomes et leur fonctions antimicrobiennes et neuroendocrines analysées sur des systèmes in vitro déjà développés par les deux partenaires.


PROMECA Contrôle de Giardia par des probiotiques : détermination du mécanisme antiparasitaire (post doctorante). En association avec INRAE, Anses, EnvA.
Financement 2018.

Isabelle Florent (MNHN/CNRS): 

PROMECA Contrôle de Giardia par des probiotiques : détermination du mécanisme antiparasitaire (post doctorante). En association avec INRAE, Anses, EnvA. Financement 2018.

Jana Alazzaz, contrat post-doctoral (années 2019-2020)

Nous avons récemment breveté une nouvelle piste thérapeutique de lutte contre la giardiose, la parasitose intestinale la plus répandue dans le monde, causée par le parasite Giardia duodenalis. Cette nouvelle piste est basée sur l’action protectrice (in vitro et in vivo dans un modèle souriceau de la giardiose), de souches de lactobacilles probiotiques grâce à l’action de leurs enzymes, des hydrolases de sels biliaires. Ces enzymes ont pour effet de convertir des sels biliaires conjugués non-toxiques pour Giardia en sels biliaires déconjugués toxiques. Actuellement, nous testons cette approche dans le cadre de la médecine vétérinaire en réalisant un essai clinique sur des chiots atteints de giardiose. Cependant, les mécanismes d’action sur les parasites de ces sels biliaires déconjugués et des hydrolases de ces lactobacilles restent inconnus et font l’objet de la présente demande de financement.


4  Investissements soutenus : 

Imagerie 3D-Haute Résolution pour organoïdes vivants et tissus transparisés – 3D-HRorgano. Financement 2019.

Corinne Cotinot (INRAE)

Microscope à feuille de lumière dédié à l’observation d’Organoïdes et embryoïdes vivant et à l’analyse d’échantillons fixes transparisés. Matériel installé sur le site INRAE de Jouy en Josas dans la plateforme de Microscopie et Imagerie des Micro-organismes Animaux et Aliments (MIMA2) du centre INRA Ile-de-France – Jouy-en-Josas (https://www6.jouy.inra.fr/mima2)


Génomique et Métagénomique à haut débit par le NovaSeq6000 GENOVA.
Financement 2020.

Christophe Rodriguez (UPEC)

Métagénomique Clinique pour l’exploration des maladies infectieuses émergentes et réémergentes. L’équipement NovaSeq600s’intègre dans une plateforme existante (Plateforme « Génomiques » commune ente l’IMRB et le CHU Henri Mondor).


High-dimensional spectral cytometry for studying cellular processes and identifying predictive and prognostic biomarkers in infection. Financement 2019.

Ana CUMANO, Milena HASAN (Institut Pasteur)

Nouvelle plate-forme technologique pour la manipulation, la maintenance et le phénotypage des cellules microbiennes et immunitaires, l’analyse des interactions pathogène-hôte et des processus immunitaires dans des conditions de faible teneur en oxygène. Plateforme installée dans un confinement BSL2, laboratory of the Technology Core of the Center for Translational Science (CRT-TC), Institut Pasteur


Étude des Mécanismes Infectieux et identification de nouveaux candidats médicaments par la Caractérisation d’Interactions Moléculaires EMICIM. Financement 2020.

Stéphanie MARSIN (Université Paris Saclay)

L’objectif est d’offrir à la communauté scientifique francilienne un ensemble unique de méthodes de mesures des interactions entre les protéines de pathogènes et leurs ligands (récepteurs, anticorps neutralisants, candidats médicaments). Cet investissement est indispensable pour permettre aux virologistes et microbiologistes de la région île de France de rester compétitifs au niveau national et international. L’acquisition d’un appareil de mesures par interférométrie est nécessaire pour maintenir une offre de première qualité sur la plateforme PIM (Plateforme Interactions des Macromolécules) à l’ensemble de la communauté francilienne.


Usages pharmaceutiques, pratiques locales et politiques de santé publique

« One Health au prisme des sciences humaines et sociales »
20 juin 2023 Séminaire

Galerie de paléontologie et d’anatomie comparée, Amphithéâtre de paléontologie, MNHN
2 rue Buffon Paris 5e

Organisé par

  • Jean Estebanez (Lab’Urba – UPEC)
  • Nicolas Lainé (PALOC – IRD/MNHN)

Intervention de

  • Mathieu Quet (CEPED-IRD)
    Singulière marchandisation : les serpents dans la fabrication d’anti venin en Inde
  • Romain Duda (Eco-anthropologie-MNHN)
    Savoirs et pratiques locales face aux morsures de serpent en Afrique centrale : quels apports de l’éco-anthropologie pour les approches One Health ?
  • Discutant Romain Simenel (PALOC – IRD/MNHN)

Programme :


Ahead of COP27, we are delighted to invite you to join us at ISNTD Climate & Health for a series of panels and presentations on the theme of the impact of climate change on diseases, with a focus on tropical diseases

ISNTD Climate & Health

Programme & Registration (free) here
October 24-25th 2022


Nous vous informons que l’InterAcademy Partnership (IAP) et la Fédération des Académies Européennes de Médecine (FEAM) en collaboration entre les quatre Académies Françaises de médecine, des sciences vétérinaires, de pharmacie et d’agriculture, organisent le 23 juin 2022, de 9h à 16h, une conférence internationale ayant pour thème « Combattre les zoonoses et lutter contre la résistance aux antimicrobiens (RAM) sur la planète avec une approche one health ».

Nous vous prions de bien vouloir trouver, ci-dessous, le lien d’accès au programme et au lien d’inscription à cette conférence :

Nous vous informons que l’InterAcademy Partnership (IAP) et la Fédération des Académies Européennes de Médecine (FEAM) en collaboration entre les quatre Académies Françaises de médecine, des sciences vétérinaires, de pharmacie et d’agriculture, organisent le 23 juin 2022, de 9h à 16h, une conférence internationale ayant pour thème « Combattre les zoonoses et lutter contre la résistance aux antimicrobiens (RAM) sur la planète avec une approche one health ».

Nous vous prions de bien vouloir trouver, ci-dessous, le lien d’accès au programme et au lien d’inscription à cette conférence :

Conférence : Combattre les zoonoses et lutter contre la RAM sur la planète avec une approche « une seule santé | La FEAM

Actualités et événements

DIM 1Health
Événements, Séminaire
Vendredi 9 février 2024,
de 9h à 12h

Club de Vaccinologie SFI/ DIM One Health 2.0

Vendredi 09 février 2024 09h-12h Lien: Lien zoom de la conférence SÉMINAIRE ONE HEALTH : Des oiseaux et des hommes, les agents pathogènes partagés.  Dr Gaëlle Gonzalez – UMR Virologie ANSES Maisons-Alfort  Dr Béatrice Grasland – Unité virologie, immunologie, parasitologie aviaires et cunicoles [...]